En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu FR AIB logos Tutelles : CNRS - UT3 (Université Paul Sabatier)

FR AIB

J.B. Ferdy - Les fonctions de la variation de phase chez les pathogènes - Une étude écologique chez Xenorhabdus nematophila

24/10/2014 à 11h - Salle de séminaire FRAIB

JB Ferdy
Jean-Baptiste Ferdy (laboratoire EDB - campus UPS) présente le séminaire intitulé : "Les fonctions de la variation de phase chez les pathogènes - Une étude écologique chez Xenorhabdus nematophila"

Évolution des interactions hôte-pathogène : une approche par modélisation

Xenorhabdus nematophila

Une bonne part de la littérature sur l’évolution des pathogènes est théorique. Une bonne part de mon travail l’est donc aussi. Un de mes sujets de recherche principaux de ces dernières années a été de comprendre l’impact évolutif des modes de transmission sur l’évolution des pathogènes. Je me suis tout particulièrement intéressé à celui de la transmission verticale imparfaite. L’intérêt de ce type de modélisation est de produire des scénarios qualitatifs (par exemple la transmission verticale tend à favoriser des niveaux de virulence réduits) mais aussi de décortiquer précisément les mécanismes sélectifs à l’oeuvre (la raison couramment invoquée, d’alignement des intérêts entre hôtes et pathogènes en cas de transmission verticale ne permet pas de comprendre le résultat précédent).
 
 Plus récemment j’ai développé un modèle d’évolution de la féminisation chez Wolbachia, en collaboration avec Mathieu Sicard (Université de Poitiers). Dans ce système la transmission est essentiellement verticale. La nouveauté est la manipulation du déterminisme du sexe. Nous essayons de comprendre les traits d’histoire de vie des hôtes qui favorisent l’évolution de cette stratégie plutôt exceptionnelle chez Wolbachia.

Publications en lien :

  • Ferdy J.-B. 2008 Evolution of virulence and modes of transmission : when spatial structure selects for more virulence. Journal of Theoretical Biology. 256 : 286-296.
  • Ferdy J.-B. and Godelle B. 2005 Diversification of transmission modes and the evolution of mutualism. The American Naturalist. 166(5) : 613-627

Évolution du système symbiotique Steinernema / Xenorhabdus

Le modèle biologique que j’utilise dans mon travail expérimental est une bactérie pathogène d’insecte, Xenorhabdus nematophila. Cette bactérie s’attaque à une grande variété d’insecte et est extrêmement virulente : même pour des innoculum faibles, elle parvient à tuer ses hôtes en moins de 48 heures. La transmission de ce pathogène se fait par un nématode, Steinernema carpocapsae qui se reproduit dans les insectes tués par la bactérie. La particularité de ce système est donc que le vecteur est lui aussi un parasite et que ses intérêts sont pour partie alignés sur ceux du pathogène qu’il transporte.

Le cycle de vie complet de ce système peut être reproduit au laboratoire, ce qui permet d’utiliser la technique de l’évolution expérimentale pour tester des hypothèses classiques sur l’évolution des pathogènes.

 Cette partie expérimentale de mon travail est réalisée en collaboration avec Alain Givaudan (INRA, Université Montpellier 2), François Rousset (ISEM, Université Montpellier 2) et Jacques Rouquette (ITAV CNRS, Toulouse).

Publications en lien :

  • E. Chapuis, A. Arnal, and J.-B. Ferdy. 2012. Trade-offs shape the evolution of virulence in the vector-borne insect pathogen Xenorhabdus nematophila. Proceedings of The Royal Society B. doi:10.1098/rspb.2012.0228.
  • E. Chapuis, S. Pagès, V. Emelianoff, A. Givaudan and J.-B. Ferdy. 2011. Virulence and pathogen multiplication : a serial passage experiment in the hypervirulent bacterial insect-pathogen Xenorhabdus nematophila. PLoS One. 6(1) e15872.
  • Chapuis E., Emelianoff V., Paulmier, V., Le Brun N., Pagès S., Sicard M. and Ferdy J.-B. 2009. Manifold aspects of specificity in a nematode-bacterium mutualism. Journal of Evolutionary Biology. 22(10) : 2104-2117
  • Emelianoff V. , Chapuis E. , Le Brun N. , Chiral M. , Moulia C. and Ferdy J.-B. 2008 A survival-reproduction trade-off in entomopathogenic nematodes mediated by their bacterial symbionts. Evolution. 62(4) : 932-942 

Contact : jean-baptiste.ferdy[at]univ-tlse3.fr