En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu FR AIB logos Tutelles : CNRS - UT3 (Université Paul Sabatier)

FR AIB

Luc Bordes rejoint le plateau de le FRAIB

Luc Bordes
Luc Bordes vient renforcer le plateau d’imagerie de la FRAIB. Après avoir travaillé durant plusieurs années sur les mécanismes de la photosynthèse, ce spécialiste de la spectrométrie Raman vient participer au fonctionnement de la plateforme et assister les utilisateurs dans leurs nouveaux projets.

Titulaire d’un DEA en chimie et physico-chimie moléculaire organique obtenu à Marseille, Luc Bordes est recruté en 2002 au CNRS. Il occupe alors son premier poste en tant qu’assistant ingénieur en spectrométrie au sein du laboratoire de Bioénergétique membranaire et stress dirigé par Bruno Robert sur le plateau de Saclay, partie intégrante de l’I2BC. Ce laboratoire de recherche fondamentale lui donne l’occasion d’aborder de multiples projets de développement technique avec un dénominateur commun : la spectrométrie Raman. Cette technique de spectrométrie vibrationnelle permet l’analyse de la composition moléculaire d’un matériau, exploitée à l’I2BC pour analyser les photosystèmes membranaires.

Après une douzaine d’années passées sur ce poste, Luc obtient une mise à disposition du CNRS afin de conjuguer un intérêt personnel, l’archéologie, avec ses compétences professionnelles. Il passe alors plus de 3 ans en Australie dans le cadre de travaux pour l’obtention d’un doctorat (soutenance 2019) afin d’appliquer la technologie Raman à la détection de résidus organiques sur des outils lithiques préhistoriques. En comparaison avec les photosystèmes de taille nanométrique, ces micro-résidus de taille bien supérieure sont souvent altérés par le passage du temps et de composition très diverses (minérale, protéique, lipidique, cellulosique …). L’expertise humaine et matérielle évoluent de pair durant ce projet, afin d’identifier ces restes végétaux ou animaux, indices des temps passés.

Au terme de cette expérience, privilégiant les nouveaux défis, Luc Bordes a intégré au 1er décembre 2018 la plateforme d’imagerie de la FRAIB afin de renouer avec des thématiques de biologie cellulaire des plantes. Prise en main d’instruments de mesure de fluorescence de la plateforme (macroscope, champ large, confocal, FLIM…), formation et accompagnement des utilisateurs ou développement de la spectroscopie Raman stimulée sont pour lui autant de nouveaux horizons à atteindre…

« J’espère élargir mon champ de compétences : rencontrer la communauté de chercheurs et entrer un peu plus avant dans les sujets sur le végétal ; ne pas me borner à l’aspect technique seulement, mais véritablement comprendre les problématiques liées aux échantillons. »

Luc Bordes