En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu FR AIB logos Tutelles : CNRS - UT3 (Université Paul Sabatier)

FR AIB

Science - La relation entre abondances de proies et de prédateurs suit une loi universelle à l’échelle planétaire

Science - relation abondances proies/prédateurs suit une loi universelle à l’échelle planétaire
© A. Laporte
L’écologie considère habituellement que la biomasse de prédateurs d’un écosystème varie proportionnellement à celle de leurs proies. Une étude publiée le 4 septembre dans Science par une équipe franco-canadienne vient pour la première fois contredire cette théorie. En s’appuyant sur une base de données de plus de 2000 communautés d’espèces, les scientifiques ont en effet constaté que la biomasse totale des proies augmentait bien plus vite que celle des prédateurs et selon des proportions similaires pour la totalité des écosystèmes analysés. De tels résultats suggèrent que les écosystèmes possèdent un degré d’organisation bien plus grand que celui qu’on leur prêtait jusqu’alors.

Voir aussi

Contact chercheur

Michel Loreau (Station d'écologie expérimentale du CNRS à Moulis)
05 61 04 05 78 / michel.loreau@ecoex-moulis.cnrs.fr

Site internet du CBTM au laboratoire >>>