En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu FR AIB logos Tutelles : CNRS - UT3 (Université Paul Sabatier)

FR AIB

Théorie de l'évolution : la fin du "tout génétique"?

mouches de couleur
Les approches évolutives actuelles tendent à réduire l’hérédité aux seuls transferts de gènes. Cependant, de plus en plus d’arguments montrent que des informations non codées dans la séquence de l’ADN sont aussi transmises de génération en génération, et que, tout comme l’ADN, elles participent à l’évolution. Dans un article publié dans Nature Reviews Genetics, une équipe internationale incluant trois chercheurs de la Fédération 3450 : (Evolution & Diversité Biologique, EDB, UMR 5174 CNRS-UPS-ENFA) et Station d’Ecologie Expérimentales de Moulis, SEEM, USR 2936 CNRS)) appelle à un changement de paradigme en intégrant l'hérédité non génétique dans la théorie de l'évolution. C’est d’ailleurs le parti pris par le projet de Labex TULIP récemment labellisé auquel participent trois des auteurs.
panneau danchin